Les maladies parodontales

Des études récentes ont associé les maladies parodontales (également appelée parodontite et maladie des gencives) aux maladies respiratoires. Les chercheurs ont conclu que les maladies parodontales peuvent aggraver des conditions telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et peuvent effectivement jouer un rôle causal dans la contraction de la pneumonie, de la bronchite et de l'emphysème.

La maladie parodontale est une maladie progressive qui commence généralement par une infection bactérienne. Les bactéries présentes dans la plaque commencent à coloniser les tissus gingivaux, provoquant une réponse inflammatoire dans laquelle le corps détruit à la fois les tissus gingivaux et osseux. La personne atteinte peut remarquer un « allongement » de ses dents parce que les gencives se rétractent durant la progression de la maladie. Si elle n'est pas traitée, l'érosion du tissu osseux entraîne une instabilité des dents, c’est-à-dire que les dents deviennent mobiles, déviées ou tombent complètement.

Il y a plusieurs types de maladies respiratoires associées aux maladies parodontales. La pneumonie, la BPCO et la bronchite sont parmi les plus courantes. Généralement, les infections respiratoires d’origine bactériennes sont provoquées par l'inhalation des poumons de fines gouttelettes qui proviennent de la bouche. La BPCO est une cause majeure de décès et doit être prise au sérieux.

Liens entre les maladies parodontales et les maladies respiratoires

Le lien entre les maladies respiratoires et les maladies parodontales peut sembler difficile à croire, mais il y a beaucoup de preuves qui le soutiennent.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles il y a un lien entre les maladies parodontales et les maladies respiratoires :

  • La propagation bactérienne — Le type de bactéries buccales qui provoquent spécifiquement les maladies parodontales peut facilement être entraîné dans les voies respiratoires inférieures. Lorsque les bactéries ont colonisé les poumons, elles peuvent causer une pneumonie et exacerber les affections graves telles que la BPCO.

  • Une immunité déficiente — Il a été bien documenté que la plupart des gens qui éprouvent des problèmes respiratoires chroniques ou persistants souffrent d'une faible immunité. Cette immunité déficiente permet aux bactéries buccales de s'incruster au-dessus et en dessous des gencives sans être attaquées par le système immunitaire. Non seulement cela permet l’accélération de la progression de la maladie parodontale, mais cela augmente également le risque des personnes qui en souffrent de développer de l’emphysème, une pneumonie et une BPCO.

  • Les facteurs modifiables — Le tabagisme est considéré comme la principale cause de la BPCO et d’autres maladies respiratoires chroniques. L'usage du tabac endommage aussi les gencives et compromet la santé de l’ensemble de la cavité buccale. L'usage du tabac ralentit le processus de guérison, occasionne l’accroissement des poches parodontales et accélère également la perte d'attache. Fumer n'est pas la seule cause des maladies parodontales, mais c'est certainement un cofacteur à éviter.

  • Inflammation — La maladie parodontale provoque l'inflammation et l'irritation des tissus buccaux. Il est possible que les bactéries buccales causant l'irritation puissent contribuer à enflammer la muqueuse pulmonaire, limitant ainsi la quantité d'air qui peut passer librement à travers les poumons.

Diagnostic et traitement

Lorsque les maladies respiratoires et les maladies parodontales sont simultanément diagnostiquées chez un individu, il est important pour le dentiste et le médecin de fonctionner en équipe pour contrôler ces deux conditions. Il y a beaucoup d'options non chirurgicales et chirurgicales qui sont offertes, selon la condition spécifique des dents, des gencives et de la mâchoire.

Le dentiste est en mesure d'évaluer l'étendue de l'inflammation et de la perte de tissu et peut traiter facilement l'infection bactérienne. Les procédures de détartrage nettoient les poches des débris et le surfaçage radiculaire lisse les racines dentaires pour éliminer les bactéries résiduelles. Le dentiste utilise généralement des antibiotiques dans les poches après le nettoyage afin de promouvoir une bonne cicatrisation et réduire les risques de nouvelles infections.

Quel que soit le traitement le plus approprié, les avantages de contrôler les maladies parodontales se situent à deux niveaux. Premièrement, les inconforts ressentis au niveau de la région buccale seront réduits et les gencives seront beaucoup plus saines. Deuxièmement, la fréquence des infections respiratoires désagréables associée à la BPCO et d'autres problèmes respiratoires courants sera réduite.

Si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet des maladies respiratoires ou des maladies parodontales, veuillez en discuter avec votre dentiste.


Back
1538 Sherbrooke West Suite 300
Montreal, QC H3G1L5 Canada
  (514) 842-7311         info@drummonddental.com

Contact Us

N' hésitez pas à nous contacter avec toutes questions ou commentaires. Veuillez appeler à notre bureau ou utiliser le formulaire de contact ci-dessous.

Our Office


Montreal

1538 Rue Sherbrooke Ouest Suite 300, (coin Guy),
Montreal, Quebec H3G1L5
(514) 842-7311
Get Directions